Suivez-nous

Téléchargez l'application

Concertation sur le réaménagement urbain du centre-ville

La démolition du bâtiment de la Poste (au fond sur la photo) permettra de libérer de l’espace pour aménager une nouvelle place de centre-ville, dans le prolongement du Cours Blaise Pascal.

 

Par délibération en date du 27 septembre 2022, la Communauté d’Agglomération Grand Paris Sud Essonne Sénart a pris l’initiative d’organiser une concertation sur le projet du centre urbain d’Evry-Courcouronnes. L’Agglomération portant, avec la Ville et la Société publique locale d’aménagement d’intérêt national (SPLA IN) Grand Paris Sud Aménagement, un ambitieux projet de réaménagement urbain pour le centre-ville.

Cette nouvelle concertation vient en complément et dans la continuité des actions menées en 2020 et 2021, via Internet et lors d’échanges avec les habitants et usagers sur l’espace public.

 

La concertation publique se déroulera du 28 novembre 2022 au 7 février 2023

L’objectif est notamment d’informer le public sur le projet, particulièrement sur la partie « Agora-Terrasses-Mazières ». Sur ce secteur, entre autres travaux,  il est prévu de démolir le bâtiment de la Poste et d’aménager une nouvelle place de centre-ville, au niveau de la rue, dans le prolongement du cours Blaise Pascal.

La concertation vise à élaborer et enrichir le projet urbain en prenant en compte les observations du public.

 

Les modalités de la concertation

Réunions publiques, stands d’information et ateliers de coconstruction rythmeront ces semaines de concertation, jusqu’au 7 février 2023.

Le dossier de présentation du projet, ainsi qu’un registre recueillant les observations, remarques et contributions du public sont disponibles à l’Hôtel de Ville et au siège de l’Agglomération, à Évry-Courcouronnes.

 

Consulter le dossier d’information du projet du centre urbain d’Évry-Courcouronnes 

Questionnaire en ligne : donner votre avis

Consulter l’avis de concertation du public

 

L’agenda de la concertation

Dossier de présentation et registre disponibles à l’hôtel de Ville (place des Droits de l’Homme et du Citoyen) et à la Communauté d’agglomération Grand Paris Sud (500 place des Champs-Élysées)

De 11h30 à 14h
Devant la bibliothèque universitaire (allée Toussaint Louverture)

De 12 h à 14 h

Départ au 27, cours Blaise Pascal.

Sur inscription

De 12h30 à 14h30

De 19h à 20h30 à l’hôtel de ville (4e étage)

Sur inscription

De 10h à 12h

Centre commercial Evry 2

De 11h à 13h

Place des Terrasses de l’Agora

De 16h30 à 19h

Parvis de la Gare RER Evry-Courcouronnes (sortie place des Droits de l’Homme et du Citoyen)

De 14h à 16h30

Centre commercial Evry 2

Jour, horaires et lieu en attente

Jour, horaires et lieu en attente

 

Pensez à vous inscrire à la balade urbaine et aux ateliers :

contact@revelonsnotrecentreville.fr

Tel : 06 15 76 21 30

 

Plus d’infos sur le projet de réaménagement urbain du centre-ville sur le site Revelonsnotrecentreville.fr

 

 

Travaux au Bras de Fer : fermeture du boulevard des Coquibus à la circulation

Dans le cadre de la rénovation du quartier Parc aux Lièvres – Bras de Fer, le boulevard des Coquibus sera fermé à la circulation automobile, à partir du lundi 21 novembre et jusqu’au mois d’avril 2023. Seule la partie comprise entre laRN 7 et le boulevard du Maréchal de Lattre de Tassigny est concernée, mais l’impact sera non négligeable sur les circulations dans le quartier

Un plan de déviation est mis en place : consulter le plan de déviation

 

Sur cette portion, le boulevard des Coquibus va être entièrement réaménagé et adapté pour le passage du TZen4, en 2024. Le boulevard va notamment devoir être abaissé et c’est tout l’ensemble qui est repensé : voirie, trottoirs, cheminements cyclables et aménagement paysager.

De même, les travaux se poursuivent du côté de la gare RER et des espaces publics de  la place du 19 mars 1962, en travaux depuis mai dernier.

 

+ infos sur les travaux en cours et à venir :

maisonduprojetPAL@evrycourcouronnes.fr

ou 07 78 95 74 38

Où regarder les matchs de la coupe du Monde

La 22ème Coupe du monde de football se déroule du 20 novembre au 18 décembre au Qatar.

Tous les quatre ans, cet événement planétaire est l’occasion de vivre des moments ensemble, que l’on soit passionné de foot, supporter d’une équipe ou simplement à la recherche d’opportunités pour se retrouver entre amis.

“EC on vit Mondial”

Si vous avez envie de regarder les matchs à l’extérieur ou si, intéressé vous cherchez un point de chute près du boulot pour être sûr de ne pas manquer votre équipe préférée, plusieurs hôtels, bars et restaurants de la ville retransmettent les match en direct. Les voici !

 

Les bars et restaurants

Bistrot Evryen

Retransmission de tous les matchs, à partir de 17h

5, place Pierre Mendès France

Tel. : 06 81 67 23 33

 

O Ptit Parisien

Retransmission de tous les matchs, de 11h à 23h.

15, cours Blaise Pascal

Tel. : 01 60 77 71 93

 

Gourmy’s

Retransmission de tous les matchs, de 11h à 23h.

15, cours Monseigneur Roméro

Tel. : 01 74 57 22 01

 

Klassiker

Retransmission de tous les matchs, de 11h à 23h.

12, cours Monseigneur Romero

Tel. : 01 64 99 37 77

 

Poulet Braisé

Retransmissions de tous les matchs, de 11h à 23h30 (0h30 le samedi).

12-14, bd François Mitterand

Tel. : 01 60 78 71 50

 

Andiamo

Retransmissions : se renseigner auprès de l’établissement

15, cours Monseigneur Romero

Tel. : 01 64 98 99 53

 

Food Time

Retransmission de tous les matchs, de 11h à 23h.

4 2 allée Toussaint Louverture

Tel. : 01 64 98 99 53

 

Bar de l’Ibis Style

Retransmission de tous les matchs

52, bd des Coquibus

Tel. : 01 69 47 30 00

 

The Warmer

Retransmission de tous les matchs, de 11h à 23h.

507, place des Champs Elysées

Tel. : 01 69 23 61 86

 

Commerçants, vous diffusez les matchs et vous souhaitez figurer dans la liste “EC on vit Mondial”, contactez-nous par e-mail :

communication@evrycourcouronnes.fr

 

Les équipements de la Ville

Maison de quartier des Épinettes

Place de la Commune
Tel. : 01 60 79 42 46
Email:  mq.epinettes@evrycourcouronnes.fr

 

Maison de quartier Évry Sud

Retransmission des matchs de l’équipe de France

Ces retransmissions seront accompagnées d’une sensibilisation aux sujets environnementaux liés à l’organisation de la Coupe du monde de football.

Place du Parc aux Lièvres
Tel : 01 60 78 97 53
Email : mq.evrysud@evrycourcouronnes.fr

 

Espace jeunesse Pierre Nicolas

Retransmissions : se renseigner auprès de l’équipe de l’espace jeunesse

24, rue du Marquis de Raies

Tel. : 01 69 91 34 30

Facebook

 

 

 

 

 

Des dispositifs coup de pouce pour les jeunes

Pour capter les jeunes et les accompagner dans leurs projets, la Ville s’appuie sur un maillage fin de son territoire, avec 3 espaces Jeunesse, 10 Maisons de quartier-Centres sociaux, plus de 70 professionnels dédiés à la jeunesse et des médias numériques bien actifs. Depuis la rentrée, après la « Welcome party étudiante » qui s’est tenue le 22 septembre, les rendez-vous et dispositifs en direction des jeunes se succèdent. Tour d’horizon.

 

Quartier d’Avenir, le nouveau forum de la formation et de l’emploi au cœur des quartiers

La 1re édition s’est tenue le 12 octobre, place Victor Hugo, dans le quartier du Champtier du Coq. Outre la présence des équipes de la direction jeunesse et du développement social, ce rendez-vous de proximité en faveur de l’insertion et l’emploi a réuni plusieurs partenaires, comme Pôle Emploi, la Maison de l’Emploi et de la Formation, la Faculté des Métiers de l’Essonne ou encore l’UFOLEP qui présentait des offres de formation dans le secteur du sport.

 

5e édition du BAFA citoyen

Le 12 octobre dernier, 20 jeunes Évry-Courcouronnais âgés de 17 à 25 ans ont été accrédités pour bénéficier du dispositif de BAFA citoyen. Ils vont ainsi bénéficier d’une aide financière de la Ville qui finance 90 % de leur formation au brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur ou d’animatrice (BAFA). Le jeune n’a plus que 80 euros à débourser pour passer son Bafa et il sera suivi ces prochains mois pour l’aider à construire son parcours professionnel.

 

La bourse Made in EC

Trois fois par an, le service Jeunesse de la Ville octroie des bourses à des jeunes de 16 à 30 ans pour les aider à réaliser leur projet. Environ 70 jeunes en bénéficient chaque année. D’un montant de quelques centaines d’euros à 2 000 euros, la bourse Made in EC permet de soutenir des projets divers, qu’il s’agisse d’une aide à l’achat de matériel pour suivre ses études, d’un projet d’entreprise ou citoyen, de mobilité internationale ou même d’un coup de pouce pour partir en vacances. Tous les projets sont étudiés et passent devant une commission d’attribution. Remise des bourses le 17 octobre, à La Fabrik’.

 

4e édition des Wonderladiz

Ce dispositif vise à soutenir des jeunes femmes de 18 à 30 ans habitant à Évry-Courcouronnes pour les aider à concrétiser leur projet entrepreneurial, solidaire, associatif ou autre. A la clé : 1 000 euros pour booster leur projet. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 21 octobre. Une dizaine de candidates seront présélectionnées et, au final, il n’y aura qu’une « Wonderladiz » qui sera désignée lors d’une soirée prévue, le 23 novembre, au Centre social Brel Brassens.

 

Le Service civique

Chaque année, la Ville recrute des volontaires du Service civique au sein de son administration. L’occasion pour des jeunes de 16 à 25 ans (30 ans pour les situations de handicap) de vivre une expérience formatrice et valorisante, au service de l’intérêt général, moyennant indemnisation. Cette année, plus d’une vingtaine de missions sont proposées dans des équipements tels que les espaces Jeunesse, les Maisons de quartier, la Micro-Folie ou le Point d’Accès au Droit. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 21 octobre.

 

Un site Internet spécial pour les jeunes

Rendez-vous sur Jeunesmadeinec.fr

Suivez les espaces Jeunesse de la Ville sur Facebook

La Fabrik’

Espace Pierre Nicolas

Espace Michel Colucci

La Bibliothèque américaine au collège des Pyramides

La Bibliothèque américaine à Paris en intervention au collège des Pyramides

Jeudi 13 octobre, la Bibliothèque américaine à Paris a posé ses livres à Évry-Courcouronnes, précisément au collège des Pyramides. Les équipes ont animé trois ateliers réalisés en anglais : deux ateliers d’écriture et un atelier « échange avec un expert » avec le chercheur Juan Pablo Arellano.

Cette action culturelle hors les murs de la bibliothèque américaine est conduite en partenariat avec l’ambassade des Etats-Unis en France. Baptisé “On The Road”, ce projet de bibliothèque itinérante fait référence au célèbre roman de Jack Kerouac “Sur la route”.

La directrice de la Bibliothèque américaine, Audrey Chapuis, explique que “l’un des objectifs du projet est d’aller à la rencontre de nouveaux publics et, au-delà, de créer du lien avec les participants de tous âges”.

La tournée “On The Road” a démarré l’été dernier. Seule une dizaine de villes des Hauts-de-France et de l’Île-de-France ont pu en bénéficier.

Canal-Les Horizons : les travaux démarrent rue du Pont Amar

L’aménagement de l’écoquartier Les Horizons est entré dans une nouvelle phase à l’été 2022 avec les premiers travaux d’espaces publics. Étape préalable à la construction des premiers logements, en novembre.

À partir de mi-octobre, les travaux sur les espaces publics prennent une nouvelle tournure avec la restructuration de la rue du Pont Amar. Ce nouvel axe arboré laissera une large place aux mobilités douces, en particulier aux vélos et aux piétons. Tout comme l’avenue de l’Orme à Martin qui sera en partie rénovée, la rue du Pont Amar est un axe structurant à l’échelle du quartier, elle établit la jonction naturelle entre le quartier du Canal et Les Horizons.

 

Les travaux de la rue du Pont Amar se dérouleront en deux phases :

 

D’octobre à mi-décembre 2022

  • Le rue restera ouverte à la circulation, via un passage par le parking

 

De mi-décembre 2022 à fin mars 2023

  • La rue devra être fermée à la circulation.
  • Une déviation automobile sera mise en place.
  • L’accès est maintenu pour les piétons.

 

 

Plus d’infos : télécharger l’Info riverains numéro 5

Contacter la Maison du projet :

maisonduprojetcanal@evrycourcouronnes.fr

 

Crédit photo : Théo Jumeau / Entreprise Jean Lefebvre

Le Parc aux Lièvres, l’autre héros du film Athena

Alors que le film Athena réalisé par Romain Gavras et co-écrit par Ladj Ly (Les Misérables) sort, le 23 septembre, sur Netflix, c’est tout un quartier d’Évry-Courcouronnes qui se souvient de la formidable aventure vécue, à l’été 2021, lorsque l’équipe du film a investi le Parc aux Lièvres pour y tourner l’essentiel de ce long-métrage événement.

De hauts immeubles répartis autour d’une dalle, qui elle-même domine la rue en contrebas, le décor du film Athena est planté. La dalle du Parc aux Lièvres, telle un château fort des temps modernes est donc l’environnement principal du dernier long-métrage de Romain Gavras. Le réalisateur a profité du fait que le site était déjà vidé de la plupart de ses habitants pour y tourner son film. En effet, le quartier fait l’objet d’un important programme de rénovation urbaine qui comprend la démolition de la dalle et de plusieurs immeubles attenants, et dont les travaux démarrent en 2023.

 Interview de Romain Gavras, réalisateur du film Athena

Romain Gavras posing in Venice during the Venice Film Festival 79 in September 2022

 

« Il y a eu beaucoup d’amour derrière la caméra, même si devant la caméra on faisait la guerre. »

Pourquoi était-ce important d’organiser la première projection du film Athena en France à Évry-Courcouronnes ?

Romain Gavras : « Après Venise où a eu lieu la première projection internationale, c’était important pour nous de venir remercier les gens du quartier du parc aux Lièvres, d’Évry-Courcouronnes et de la Mairie, en faisant cette première projection en France.

L’équipe du film est restée plusieurs mois dans ce quartier d’Évry-Courcouronnes. Comment avez-vous été accueillis par les habitants ?

Romain Gavras : On est resté quatre ou cinq mois dans le quartier car il y a d’abord eu beaucoup de préparations avant le tournage qui s’est déroulé l’été 2021. On a répété pendant deux mois, tourné pendant 52 jours et on a beaucoup préparé le film avant les répétitions. En fait, on s’est installé dans le quartier environ d’avril à octobre. Ce n’est pas courant pour un tournage. Mais, j’aime beaucoup préparer mes tournages et ce film nécessitait, par sa grammaire visuelle, beaucoup de préparations parce que ce sont des longs plans très orchestrés. Il fallait aussi être sur place, pour être avec les habitants, expliquer à tout le monde ce qu’on allait faire et recruter un grand nombre de personnes dans le quartier pour de la figuration, des petits rôles, des personnes à la décoration, à la régie, à la sécurité et un peu partout. On a fait le casting sur place en même temps qu’on préparait le tournage. On a vraiment investi le quartier. Le local caméras était dans l’ancienne boulangerie, le local VFX (Ndlr : effets spéciaux) dans l’ancienne agence ANPE, on a investi le quartier un peu comme un studio de cinéma.

Est-ce qu’il y a un intérêt à travailler comme cela, dans la durée avec les habitants d’une ville et d’un quartier ?

Romain Gavras : Je pense que oui. D’abord, il faut le dire, quand on fait un tournage il y a beaucoup de nuisances. C’est éprouvant pour les gens qui habitent là donc il faut que tout le monde soit d’accord et main dans la main avec nous. C’était aussi important pour nous de travailler avec les personnes qui vivent ici. On avait vu pas mal de décors de cités vides en France, mais cela ne m’intéressait pas parce qu’il n’y avait aucune vie sur laquelle s’appuyer. Ce n’était vraiment pas l’idée pour ce film.

Vous semblez garder un excellent souvenir de ce tournage ?

Romain Gavras : Je garde un excellent souvenir, c’est vrai. Dabord, Monsieur le Maire a accepté qu’on tourne ici. Il faut le dire, c’est beaucoup plus facile de refuser un tournage comme celui-là, quand on reçoit le script qui peut être très « casse-gueule » pour une mairie et des élus. Accepter, c’était courageux. Et, je garde un très bon souvenir de l’aventure humaine qu’on a vécue avec les habitants et avec l’équipe du film. Derrière la caméra, entre l’équipe, les habitants, la Mairie, il y a eu beaucoup d’amour. On est restés très longtemps ensemble. Des liens d’amitié se sont créés avec certaines personnes. Donc je dirais qu’il y a eu beaucoup d’amour derrière la caméra, même si devant la caméra on faisait la guerre.

Est-ce que vous pensez avoir susciter des vocations pour les métiers du cinéma ?

Romain Gavras : Je le dis parfois un peu rigolant, mais c’est vrai que nous avons formé énormément de monde. À la fin du tournage, tout le monde était très éduqué à la manière de tourner un film, de la figuration aux régisseurs qui vont bloquer les accès au site de tournage, à toute l’infrastructure que peut représenter un tournage.

Était-ce le décor idéal pour le film Athena ?

Romain Gavras : C’était le décor idéal pour ce film, mais au-delà de cet aspect important,  il est assez rare qu’il y ait une expérience humaine aussi intense. Je sais que toute l’équipe va garder un excellent souvenir de ce tournage.

 

4 500 cachets d’acteurs et de figurants

C’est tout le quartier du Parc aux Lièvres qui s’est animé avec ce film. Certains jours, jusqu’à 400 acteurs, figurants et techniciens étaient présents. Le tournage s’est déroulé de juillet à septembre 2021, et c’est sans compter les répétitions, les repérages et autres préparatifs qui ont commencé dès le printemps. Pendant plusieurs mois, la dalle du Parc aux Lièvres a ainsi vécu à l’heure du cinéma. Les habitants du quartier et plus largement d’Évry-Courcouronnes ont été (très) nombreux à prendre part à l’aventure du film. Environ 4 500 cachets d’acteurs et de figurants ont été recrutés quasi-exclusivement dans la ville, via les Maisons de quartier notamment.

Derrière la caméra, aussi, les habitants ont été très impliqués. Il faut dire qu’il n’est pas si habituel d’investir, quotidiennement et pendant une période aussi longue, un quartier pour les besoins d’un tournage. En régie, à la sécurité, au décor, entre autres, les besoins étaient importants et la société de production (Iconoclast) a pu s’appuyer sur les ressources locales. Les habitants ont découvert de nombreux métiers et des vocations sont nées pour certains.

Des retombées positives sur l’économie locale

Le tournage du film Athena a également eu un impact positif sur le plan économique. Traiteur, boulangerie, pharmacie, chauffeurs VTC… Les retombées directes et indirectes sur l’économie locale sont nombreuses et parfois inattendues – estimées à près de 1,5 million d’euros.

Avant de connaître de grandes transformations, le quartier du Parc aux Lièvres a ainsi partagé une aventure unique. Un été 2021 qui restera dans la mémoire et l’histoire de ce quartier historique de la Ville nouvelle d’Évry. Pour le meilleur et, disons-le, parfois pour le « moins agréable » lorsqu’il s’agit des nuisances générées par le tournage. Ceux qui ont vu Athena mesurent l’ampleur de ce qui s’est joué sur cette dalle du Parc aux Lièvres.

Une projection privée pour remercier les habitants

Le Parc aux Lièvres, c’est un peu le héros discret d’Athena. Et, c’est sans doute la raison pour laquelle Romain Gavras et son équipe ont réservé la première projection du film en France aux Évry-Courcouronnais. Une projection privée qui s’est déroulée, le 6 septembre, au CGR, et à laquelle étaient conviés toutes celles et ceux qui ont contribué, de près ou de loin, au tournage du film. Une façon de remercier les habitants pour leur participation et leur accueil salué de tous.

L’équipe du film se souvient… Témoignages

Interviews réalisées lors de la projection privée du 6 septembre, à Évry-Courcouronnes

Ladj Ly, co-scénariste du film Athena
Dali Benssalah, comédien dans le rôle d’Abdel
Ouassini Embarek, comédien dans le rôle de Mokhtar
Alexis Manenti, comédien dans le rôle de Sébastien

Making of du film en réalité virtuelle

Réalisé par Florian Kuenemann du collectif BKE Coop

Diffusion en exclusivité à Évry-Courcouronnes à l’aide de casques VR (réalité virtuelle)

Installée sur le quartier du Parc aux Lièvres depuis quinze ans, la société de production BKE a obtenu un accès privilégié au tournage et propose aujourd’hui la découverte en exclusivité, à Évry-Courcouronnes, de son making of VR. D’une durée de 13 minutes, il emmène le spectateur à 360° au cœur du tournage. L’occasion de se plonger en immersion au milieu du plateau, pendant que se tournent quelques-unes des scènes les plus iconiques du film. Le making of vous propose également des témoignages de Romain Gavras, de son assistant-réalisateur et de nombreux habitants de la ville qui ont participé au tournage.

 

À la Micro-Folie (Centre commercial Evry2)

  • Avant-première

Vendredi 30 septembre, de 16h à 19h

 

  • Diffusion du making of en accès libre , sans réservation

Du 3 au 8 octobre, aux horaires d’ouverture

 

À bord du VR Bus piloté par BKE Coop et Culture 360

 

  • Devant la Maison de quartier des Champs Elysées (Place Troisdorf)

Mardi 4 octobre, de 16h30 à 18h30

 

  • Place des Droits de l’Homme et du Citoyen

Jeudi 6 octobre, de 12h à 14h

 

  • Devant la Maison des Services Publics Gisèle Halimi (rue George Sand)

Jeudi 6 octobre, de 16h30 à 18h30

 

  • Devant la Maison de quartier Evry-Village (place Général De Gaulle)

Vendredi 7 octobre, de 16h30 à 18h30

Photos du tournage, été 2021, quartier du Parc aux Lièvres

Copyright : Netflix

Journées nationales de l’architecture

À Évry-Courcouronnes, les Journées nationales de l’architecture seront l’occasion d’une journée portes-ouvertes au CAAPP, le futur site d’expérimentation consacré à l’architecture innovante et durable. Un coup de projecteur sera également fait sur le patrimoine labellisé Architecture contemporaine remarquable en centre-ville.

Vendredi 14 octobre

Balade Architecture Contemporaine Remarquable I 17h30-19h

Animée par Franck Senaud, fondateur de l’association Préfigurations

  • Les édifices labellisés dans le centre-ville
  • Lancement parcours Architecture Contemporaine Remarquable sur l’appli « Je Suis Ma Ville » Sur inscription : street.prefigurations@gmail.com (Lieu de rendez-vous communiqué au moment de l’inscription)

Vernissage de l’exposition « Évry- Courcouronnes Ville à dessein» I 19h30

Dessins grand format, par Franck Senaud Place des Droits de l’Homme et du Citoyen

Samedi 15 octobre

Portes-ouvertes du CAAPP, Centre Art Architecture Paysage Patrimoine I 10h-17h

Futur site d’expérimentation unique en Île-de-France consacré à l’architecture innovante et durable

  • Balade architecturale av. de Ratisbonne, par Jacques Longuet (10h-12h)
  • Ateliers dessin (10h-12h) et ateliers fabrication (toute la journée)
  • Exposition (toute la journée)
  • Buffet (le midi)
  • Table-ronde (12h-17h)

Maison Sainte Geneviève 2, av. de Ratisbonne – Entrée libre

Fête de lancement du collectif Convergence(s)

Le collectif Convergence(s) réunit des habitants, des associations et des acteurs locaux, dont les Maisons de quartier – Centres sociaux, des quartiers du Bois Sauvage et des Pyramides. Il se met en place pour porter des projet collectifs afin d’accompagner la mise en oeuvre du nouveau Programme de renouvellement urbain (Anru), dont le périmètre s’étend désormais aux deux quartiers. L’un des objectifs du Programme est d’établir davantage de connexions entre les deux quartiers et de les ouvrir sur le reste de la ville.

Avec Convergence(s), l’objectif est de permettre aux habitants de participer aux transformations urbaines, dans  le respect de l’histoire de leur quartier et en se projetant collectivement vers l’avenir. Des premiers projets ont vu le jour, comme la réalisation de fresques collectives dans les espaces publics. Une collecte de témoignages, de photos et de vidéos est également lancée auprès des habitants. Ces supports serviront pour valoriser la mémoire des quartiers et mener des actions citoyennes de proximité.

Fête de lancement du collectif Convergence(s), samedi 25 juin, sur différents sites des Pyramides et du Bois Sauvage

Mail Jules Ferry, dès 12h

Stands des partenaires et acteurs associatifs : venez découvrir et participer aux projets autour de la mémoire et du devenir des quartiers Pyramides et Bois Sauvage.

Animations pour les enfants et les familles : châteaux gonflables, pétanque, tennis de table, double dutch et autres jeux en plein-air.

Sessions d’artistes locaux avec le Bunker : Sonzy, Secteur P, Allen, et d’autres surprises.

Création de deux oeuvres monumentales et collectives sur le thème du quartier rêvé. Rendez-vous à 14h au Village du collectif Convergence(s).

Un souvenir, témoignage, souhait pour votre quartier ? Accrochez votre carte sur une branche de l’arbre mémoriel.

Diffusion d’archives des quartiers & collecte de témoignages.

Projections de fictions et courts-métrage par Culture 360 et BKE.

Rando en trottinettes électriques à la découverte d’oeuvres de street art, par l’association Préfi gurations et la société Pony. Départs toutes les heures à partir de 14h30

Par les associations locales et les collectifs jeunes Bois Sauvage et Pyramides

Gymnases des Loges et Bonaparte

Tournoi fair-play et performances organisés par la Ville, l’AJA et OSER. Rendez-vous à 11h aux gymnases.

Stade des Loges

Animations de cirque au terrain de rugby.

Allée Jean Hamburger

De nombreux sports à découvrir et pratiquer en bas de chez vous ! Rendez-vous dès 10h30.