Suivez-nous

Téléchargez l'application

Catégorie : Cadre de vie

Vous pensez avoir observé un moustique tigre ? Vous souhaitez le signaler ?

Vous pouvez participer à la surveillance de cette espèce afin de mieux connaître sa répartition. Il s’agit d’une action citoyenne permettant ainsi de compléter les actions mises en place.

Signaler la présence du moustique tigre sur le portail : https://signalement-moustique.anses.fr/signalement_albopictus/ 
Plus d’informations sur le moustique tigre, les maladies associées et les conseils aux voyageurs : http://iledefrance.ars.sante.fr

Le moustique tigre (Aedes albopictus) est une espèce invasive de moustique particulièrement nuisante installé en France depuis 2004.

Il est implanté dans des communes d’Île-de-France dont Évry-Courcouronnes. Dans certains cas, il peut être vecteur de maladies comme la dengue, le chikungunya et Zika.

 

 

Catégorie : Cadre de vie

Avec l’arrivée des périodes chaudes la population de frelons asiatiques repart de plus belle. Bien que les abeilles représentent 80% de ses proies, cet insecte classé dans le Code de l’Environnement, en 2013, comme « espèce exotique invasive », s’avère dangereux pour la population. Sa piqûre peut entrainer des oedèmes, des chocs respiratoires voire anaphylactiques. On dénombre plusieurs morts chaque année.

 

La destruction des nids est la seule méthode efficace à ce jour pour enrayer la progression. L’obligation de signaler un nid et de le détruire par des organismes spécialisés ou des personnels agrées s’impose aux propriétaires et aux bailleurs. La Ville d’Évry-Courcouronnes a pris un arrêté permanent en ce sens.

 

Il est également possible d’effectuer un signalement auprès de la mairie, des pompiers (seulement en cas de danger imminent), mais aussi de l’Association des Abeilles d’Évry en lui adressant une photo du nid et son emplacement. Vous trouverez auprès de cette association toutes les informations utiles et pratiques pour venir à bout de cet insecte et de son habitat, y compris la construction de pièges.

 

+ d’infos : Monsieur Gatien au 06 60 62 23 46 ou à abeillesevry@gmail.com ou sur sur Facebook Les Abeilles d’Évry

Catégorie : Cadre de vie

Vous avez une idée, un projet pour la ville ou pour votre quartier ? La commune vous donne la possibilité de le concrétiser grâce au Budget participatif.

Le Budget participatif, c’est quoi ?

Ce dispositif permet aux usagers de la ville de proposer des projets « d’intérêt général » qui répondent à leurs besoins et à leurs attentes.
Après étude de faisabilité, les projets sont soumis au vote de l’ensemble des habitants. Les projets les plus plébiscités sont ensuite réalisés par la Ville dans un délai de deux ans.

Qui peut participer ?

Les projets peuvent être émis par toute personne volontaire (habitants, étudiants, travailleurs ou acteurs du territoire) sans limite d’âge. Cependant, les mineurs de moins de 15 ans ne peuvent participer que sous la responsabilité d’un adulte référent ou celle d’un représentant légal.

Les projets collectifs, portés par les Conseils de quartier, Conseil des jeunes, Conseil municipal des enfants, parents d’élèves ou autres collectifs d’habitants, doivent être déposés par un référent unique.

Pour quel(s) projet(s) ?

Des projets d’intérêt général qui relèvent de dépenses d’investissement. Exemple : aire de jeux pour enfants, bancs, tables de pique-nique, jardins partagés, mur végétal…

Est qualifié « d’intérêt général » tout projet à visée collective, non lucratif et de nature à bénéficier gratuitement à tous les usagers du territoire.

Le projet ne doit pas dépasser 50 000 € et doit être réalisable dans les deux années à venir.

Quand déposer un projet ?

Vous avez du 5 avril au 14 juin 2024 pour déposer un projet.

 

IMPORTANT
Avant de vous inscrire, merci de bien vouloir consulter le règlement du Budget participatif

+ d’infos : 01 60 91 62 12 / budgetparticipatif@evrycourcouronnes.fr

Catégorie : Cadre de vie

Vous disposez d’un balcon, d’un jardin ou d’un espace vert collectif et vous souhaitez participer à l’embellissement de l’espace public ? Si l’aventure vous tente, c’est par ici !

La Ville vous propose de vous inscrire au Concours Jardins et balcons fleuris, dans le cadre du Festival Grandeur Nature. L’occasion de mettre en valeur votre lieu de vie et de participer au fleurissement de notre ville mais aussi de mettre à l’épreuve vos talents de jardinier et de stimuler la biodiversité de notre territoire.

Le jury, composé d’élus et de jardiniers de la Ville, examinera les jardins et balcons depuis la rue.

Les 9 lauréats – 3 par catégorie – seront récompensés lors d’une cérémonie.

3 catégories primées

  • Maisons avec jardins sur rue
  • Balcons, fenêtres et façades sur rue
  • Jardins privatifs sur rue, cœurs d’îlots et jardins partagés

Les critères d’appréciation

  • Originalité, innovation, créativité : essences rares, insolites, associations végétales, etc.
  • Harmonie de l’ensemble : aspect esthétique, harmonie des formes, couleurs et volumes, utilisation de l’espace, cohérence, mouvements, etc.
  • Pratique environnementale, développement durable : utilisation de plantes vivaces, paillage, produits phytosanitaires naturels, produits dégradables, etc.
  • Aménagement
  • Accessibilité et visibilité
  • Réalisation : vue d’ensemble, soins, goût, matériaux, contenants, récipients, etc.

Inscriptions du 5 avril au 31 mai

IMPORTANT
Avant de vous inscrire, merci de bien vouloir consulter le règlement du Concours.

+ d’infos : 01 60 91 60 34 / 01 60 91 60 30 / participationcitoyenne@evrycourcouronnes.fr

Catégorie : Cadre de vie

La période estivale est propice à de nombreux moments de convivialité en extérieur, dans son jardin, sur sa terrasse, dans un parc ou en bords de Seine, mais aussi un temps que l’on consacre à faire des travaux, du bricolage ou du jardinage. Des activités qui supposent toutefois de respecter un certain nombre de règles pour ne pas gêner ceux qui se trouvent à proximité.

 

Qui n’a jamais perdu patience à cause de travaux sans interruption à des heures indues, du bruit de la tondeuse à gazon le dimanche après-midi, du brûlage de déchets ou d’encombrants à l’origine d’une fumée noire et toxique, de barbecues permanents tout au long de l’été, de fêtes incessantes dans l’appartement du dessus ? Si la vie en société impose parfois de supporter quelques désagréments, elle exige aussi de respecter le bienêtre de celles et de ceux qui nous entourent, au premier rang desquels les voisins mais aussi tous ceux, anonymes, que l’on croise dans la rue, dans un parc, dans les transports publics ou au volant de leur voiture.

Si le bon sens, la courtoisie et le savoir-être permettent généralement de dépasser les petits litiges du quotidien, il n’en demeure pas moins que la notion de « respect de l’autre » peut apparaitre assez floue tant les seuils de tolérance des uns et des autres varient. Aussi, lorsque l’on ne sait pas ce qu’on a le droit de faire ou pas, le plus simple est de se référer à ce que nous dit le droit.

 

Petit tour d’horizon des règles qui s’appliquent à Évry-Courcouronnes :

Bruit *

De jour comme de nuit, et à moins d’obtenir une autorisation exceptionnelle, sont ainsi interdits tous les bruits ou vibrations pouvant porter atteinte au repos, à la tranquillité et à la santé d’autrui en raison de la durée, de la répétition ou de l’intensité. Sont également interdits les cris, chants publicitaires, émissions vocales et musicales ou l’emploi de tout appareil de diffusion sonore par haut-parleur.

Feu et barbecues

Tout emploi du feu dont les feux à foyer ouvert du type « Saint-Jean », le brûlage à l’air libre des déchets ou l’utilisation de barbecues et appareils similaires sur la voie publique ou accessibles au public (parcs, squares, places) sont également prohibés à moins de dérogations exceptionnelles.

Travaux

Les travaux bruyants ne sont pas autorisés de 22h à 7h du matin les jours ouvrables et toute la journée les dimanches et jours fériés. Tout chantier doit adopter des précautions afin de limiter les nuisances sonores (isolation phonique…). Les travaux de jardinage ou de bricolage effectués par des particuliers à l’aide d’outils ou d’appareils (tondeuse à gazon, motoculteur, débroussailleuse, taille-haies, tronçonneuse, perceuse etc.) doivent se dérouler aux plages horaires suivantes : jours ouvrés de 8h30 à 12h et de 14h à 19h, les samedis de 9h à 12h et de 14h à 19h, les dimanches et jours fériés de 10h à 12h.

Voitures

Sont, par ailleurs, interdites les émissions sonores des postes de radio ou autres dispositifs se trouvant dans ou sur les véhicules ; les bruits de réparation ou réglage de moteurs à l’exception des opérations strictement nécessaires ; les livraisons de marchandises entre 22h et 6h du matin. En outre, tous les véhicules terrestres à moteur (automobiles, tricycles, motos…) doivent être munis de dispositif d’échappement silencieux et réglementaires.

Activités culturelles, sportives, de loisirs et de rassemblement

Elles ne doivent pas provoquer de gêne vis-à-vis du voisinage. Les propriétaires, directeurs, gérants ou exploitants d’établissements ouverts au public (cafés, bars, discothèques, salles de fête, karaoké etc.) doivent prendre toutes les mesures utiles afin d’empêcher les nuisances extérieures.

 

Que faire en cas de non-respect ?

Le bruit compte parmi les des grands motifs de discorde entre voisins. Lorsqu’elles s’enveniment, les querelles de voisinage peuvent littéralement pourrir la vie quotidienne. Elles sont à l’origine de nombreux recours, en particulier les médiations. Par ce terme, on désigne un processus qui permet de régler à l’amiable des conflits ou des différends entre deux personnes grâce à un tiers totalement neutre avant que le conflit ne dégénère ou ne devienne irréversible. La Ville d’Évry- Courcouronnes s’est dotée d’un service de médiateurs qui ont précisément pour rôle de permettre d’apaiser des situations de tensions ou de conflits latents en apportant un point de vue impartial. Cette aide est gratuite.

Entretien de médiation : accueil sur rendez-vous du lundi au vendredi de 10h à 19h au 01 64 98 75 61 ou sur mediateur@evrycourcouronnes.fr

*conformément à l’arrêté n°A2021/378 du 04/05/2021

Catégorie : Cadre de vie

Engagée à relever les défis climatiques et à réduire l’empreinte environnementale, la Ville d’Évry- Courcouronnes, en partenariat avec l’agglomération Grand Paris Sud (GPS), a entrepris de diminuer l’éclairage sur la voie publique à certaines périodes de la nuit et de limiter ainsi la pollution lumineuse. Actuellement, l’éclairage public est allumé toute la nuit sur l’étendue de la ville. Outre d’accompagner cette transition écologique, cette initiative permettrait de baisser le coût de l’éclairage qui s’élève à 1,1 million € par an.

Trois quartiers – les Bocages, Champs-Élysées et Village – ont été retenus pour cette expérimentation. En fonction des résultats, cette initiative sera étendue à l’ensemble de la ville.

Elle se présente de la manière suivante :

Champs-Élysées

• Extinction de l’éclairage sur le bd des Champs-Élysées de 1h à 4h20 du matin (4h40 les week-ends) en corrélation avec les horaires de circulation.

• Réduction du temps d’allumage (20 mn avant et après le coucher du soleil).

• Débranchement des lampadaires dont la lumière est considérée comme trop intense.

Bocages

• Extinction de l’éclairage à 5h du matin dans les allées des Villas. Éclairage maintenu toute la nuit sur les boulevards Noël Marteau et Jospeh Letien.

• Réduction de la durée d’allumage (20 mn avant et après le coucher du soleil).

• Débranchement de certains lampadaires dans les zones pavillonnaires où la lumière est considérée comme trop intense.

Village

• Extinction de l’éclairage de 1h à 4h20 du matin (4h40 les week-ends) en corrélation avec les horaires de circulation.

• Réduction de la durée de l’allumage (20 mn avant et après le lever du soleil).

• Débranchement de certains lampadaires où la lumière est considérée comme trop intense, notamment sur la place d’Armes.

Le cumul de ces actions permettrait la réduction d’environ un tiers la consommation d’énergie par quartier. D’autres actions ultérieures consisteront à remplacer progressivement toutes les ampoules par des LEDs.

Catégorie : Cadre de vie

La Ville, en partenariat avec l’agglomération Grand Paris Sud (GPS), a misé sur cette énergie locale et non polluante pour alimenter une part de son réseau de chaleur urbain. Un choix stratégique qui se traduira par l’inauguration, le 24 mai, du projet Géothermie à Évry-Courcouronnes.

Technique éprouvée, la géothermie puise de l’eau naturellement chaude sous terre afin de la redistribuer dans le réseau de chaleur urbain. Sur le territoire évry-courcouronnais, la nappe du Dogger, située à 1600 m de profondeur, contient une eau à 70°C. Deux forages réalisés en 2021 par Grand Paris Sud Énergie Positive (GPSEP), filiale de la société Dalkia qui exploite le réseau de chaleur, doivent permettre d’y recourir dès cette année, à hauteur de 22% des besoins, soit 8500 équivalents-logements. A titre d’exemple, le collège Le Village, la Résidence Avenir, les Instituts de Formation du Centre Hospitalier Sud Francilien ou encore des résidences étudiantes sont chauffés par ce moyen.

Obtenue en exploitant l’eau en direct ou via une pompe à chaleur, la géothermie représente une énergie renouvelable locale : la ressource est utilisée là où elle est exploitée sans avoir à être transportée. Elle est également vertueuse car l’eau puisée dans la nappe sous-terraine y est réinjectée. Ainsi, les 22% d’énergie propre s’ajoutent aux 55% de chaleur récupérés depuis l’incinérateur de Vert-le-Grand, ce qui permet de porter à 77% le taux d’Énergie Renouvelable dans le réseau. La part restante est alimentée par le gaz, une énergie fossile dont le coût a fortement augmenté ces derniers mois à la faveur de la guerre en Ukraine. A Évry-Courcouronnes, le réseau de chaleur urbain est désormais plus écologique et plus économique.

Site d’exploitation

D’autres projets sont à l’étude pour augmenter encore ce taux à l’horizon 2028. Cette volonté se traduira par l’inauguration officielle, le 24 mai prochain, de la géothermie à Évry-Courcouronnes. Ce projet est porté par la Ville en partenariat avec la région Île-de-France, l’agglomération Grand Paris Sud (GPS), l’Agence de la transition écologique (Ademe) et l’entreprise Dalkia, acteur majeur de la géothermie depuis plus de 40 ans. Outre le Maire d’Évry-Courcouronnes, Stéphane Beaudet, sont attendus à cette cérémonie la présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse ; le président de GPS, Michel Bisson ; le président d’EDF, Luc Rémont, le président de l’Ademe, Boris Ravignon et la PDG de Dalkia, Sylvie Jéhanno.

 

Le saviez-vous ?

La géothermie est l’une des principales sources d’énergie utilisées pour produire de la chaleur après la biomasse. 90% du territoire français présente un potentiel géothermique. 70 pays dans le monde recourent à cette technique. En France, on compte actuellement 78 installations géothermiques profondes, dont 58 réseaux de chaleur géothermiques en Île-de-France. A l’heure actuelle, la géothermie ne constitue toutefois que 1% de la consommation énergétique de la France. Sa promotion s’inscrit dans le cadre du Plan d’action national en faveur du développement de la géothermie adopté par le gouvernement, début 2023. Au niveau départemental, cette politique est poursuivie dans le cadre du Plan Climat-Air-Énergie Territorial mis en œuvre, dès 2019, par GPS.

Catégorie : Cadre de vie

À Evry-Courcouronnes, c’est une première à l’échelle d’un quartier. Depuis fin février, le quartier du Village expérimente de nouvelles règles de circulation en faveur du vélo et des mobilités douces.

 

Vitesse limitée à 30 km/h et double sens cyclable

La signalétique routière a ainsi été complétée dans le quartier avec le déploiement de panneaux de limitation de la vitesse à 30 km/h et de double sens cyclable. Ces mesures ont pour objectif de faciliter l’usage des mobilités douces (vélos, trottinettes, piétons) dans le quartier.

En limitant la vitesse de circulation des automobilistes, les usagers évoluent sur l’espace public dans de meilleures conditions de sécurité. La limitation de la vitesse à 30 km/h permet également de mettre en place des double sens cyclables, autrement dit la possibilité pour les cyclistes de rouler à contresens des automobilistes, sans avoir à emprunter les trottoirs qui sont réservés aux piétons.

Une expérimentation dans la lignée des travaux de l’Assemblée citoyenne

Cette nouvelle réglementation a fait l’objet d’échanges préalables dans le cadre des instances de participation citoyenne, en lien avec les associations de quartier et les acteurs spécialisés dans l’accompagnement de la pratique du vélo en ville. Elle fait également écho aux recommandations de l’Assemblée citoyenne qui a travaillé, en 2022, sur les mobilités : lire l’avis citoyen de adopté par l’Assemblée citoyenne le 2 juillet 2022.

Cette expérimentation s’inscrit également dans le cadre du Plan vélo de la Ville qui comprend un ensemble complet d’actions en faveur des mobilités douces sur le territoire : pistes et voies cyclables, stationnements, services aux usagers, initiations et prévention des risques, etc. 

La nouvelle réglementation en faveur des mobilités douces au Village fera l’objet d’une attention particulière. Elle sera évaluée dans le temps en vue d’être éventuellement pérennisée et, pourquoi pas, étendue à d’autres quartiers de la ville. 

Catégorie : Cadre de vie

En mars, une opération de dératisation un peu spéciale aura lieu sur le quartier du centre-ville. Avec l’aide de furets, l’entreprise Rattila, habilitée par la Ville, mettra en œuvre une méthode surprenante pour permettre de limiter la prolifération des rats. Une première en France à l’échelle de tout un quartier.

La Ville comme les usagers du centre-ville constatent la présence de plus en plus importante de rats dans le quartier. Désormais peu craintifs, ils se baladent en surface, de jour comme de nuit, sous le regard des passants. Outre l’image négative que peut engendrer cette présence, les rats sont susceptibles de transmettre des maladies et de fragiliser nos infrastructures. La commune, qui effectue des opérations de dératisation systématiques et régulières sur ses bâtiments, a décidé de compléter ses actions contre les rongeurs.

Du 6 au 26 mars, l’entreprise Rattila, après avoir réalisé une étude de terrain minutieuse, interviendra sur l’ensemble du quartier pour mettre en œuvre le furetage, une technique ancestrale mais néanmoins très efficace. Le principe est simple : un furet est déposé dans les galeries creusées par les rats ; ces derniers sont capturés à la sortie à l’aide de filets ; le furet passe ensuite le relai aux chiens qui tuent les rats en quelques secondes. Ce procédé, permettant la capture de 90% des individus, engendre peu de souffrance animale et est écologique car il évite l’utilisation de produits chimiques.

Pour freiner durablement la prolifération des rats, l’ensemble des acteurs du territoire, la Ville, Grand Paris Sud, le centre commercial, la SNCF, et les bailleurs sociaux en tête, se mobilisent en ouvrant leurs locaux, en participant à des actions de sensibilisation et en donnant toutes les informations utiles à l’entreprise de dératisation.

Adoptez les bons gestes pour contrer les rats

La prolifération des rats est, pour l’essentiel, due à l’activité humaine. Les déchets alimentaires au sol, les locaux poubelles ouverts ou mal entretenus et les réseaux d’assainissement vétustes favorisent leur survie et leur reproduction.

Chacun et chacune a donc un rôle à jouer et peut adopter les bons gestes :

Catégorie : Cadre de vie

Des vacances pour tous et toutes !

Sport, nature, mer, montagne, séjours à l’étranger… il y en aura pour tous les goûts et tous les âges !

Date limite d’inscription : 17 mars 2023

Bulletin à déposer dans l’urne « séjours 2023 » située à :
l’accueil du Guichet Famille, Place des Droits de l’Homme et du Citoyen à Évry-Courcouronnes
OU
Bulletin à adresser par courrier à l’adresse suivante :
Mairie d’Évry-Courcouronnes
Service Affaires scolaires
Séjours été 2023
Place des Droits de l’Homme et du Citoyen
91000 Évry-Courcouronnes

Ou à l’adresse suivante : affairesscolaires.animation@evrycourcouronnes.fr

Informations au 01 60 91 63 39 – 01 60 91 07 38

Retrouvez le guide ici : https://evrycourcouronnes.fr/wp-content/uploads/2021/09/GuideVacances2023-BD.pdf
(bulletin d’inscription en page 12 et 13)