Suivez-nous

Téléchargez l'application

Catégorie : Éducation

Consciente des ravages que peuvent provoquer le harcèlement sur son territoire, la Ville, dans le cadre de la Journée nationale de lutte contre le harcèlement, organise des ateliers de sensibilisation et de formation en direction des écoliers, de la communauté éducative et du grand public sur la question. L’opportunité de rappeler que l’Exécutif municipal met en œuvre tout au long de l’année des dispositifs innovants pour accompagner les victimes, les familles et les professionnels de l’éducation.

1 enfant sur 10 est victime de harcèlement entre élèves. Un constat brutal, confirmé par les professionnels du territoire, et qui s’intensifie avec l’usage des réseaux sociaux et l’augmentation des phénomènes de cyberharcèlement, au sein et en dehors des écoles.

Du 14 au 18 novembre, des ateliers dans les classes sont ainsi programmées afin d’aider les enfants à détecter les situations de harcèlement et à se protéger. Un professionnel expert interviendra également auprès des parents pour les sensibiliser aux dangers liés aux réseaux sociaux.

L’ensemble des habitants est aussi convié, le 18 novembre, à découvrir en avant-première un grand jeu interactif « made in » Évry-Courcouronnes. Cet outil de prévention unique et ludique permet de comprendre les mécanismes qui mènent à ces situations de violences, de trouver collectivement des solutions, de discuter librement de ce sujet grave sans se sentir juger mais aussi de développer une empathie partagée propice au bien-être de toutes et tous. Cette création devrait, d’ici le début de l’année prochaine, être mise à disposition des professeurs et des animateurs du territoire.

En complément de ses outils de sensibilisation, l’Exécutif municipal met depuis longtemps en place des solutions concrètes qui ont fait leurs preuves. Depuis 2019, le dispositif Relier permet ainsi aux élèves victimes, accompagnés par un art thérapeute, un éducateur et un psychologue, de se reconstruire pas à pas, d’apprendre à se protéger et de reprendre confiance en eux. 30 enfants sont ainsi pris en charge chaque année.

Enfin, la Ville travaille avec ses agents et ses partenaires à l’obtention du label « Respect Zone » qui doit mener à l’affichage et à la promotion d’une « Charte de la bienveillance » dans chaque structure accueillant des jeunes. Au-delà de la lutte contre le harcèlement, l’objectif est de poser et transmettre aux enfants et à leurs encadrants les fondements du bien vivre ensemble au sein des établissements et équipements municipaux.

Catégorie : Éducation

L’école élémentaire Jacques Cartier, construite en 1972, va faire l’objet d’une importante réhabilitation pour répondre aux besoins actuels des élèves et des professionnels de l’éducation et de l’animation. Ce projet, dont le coût s’élève à 4,46 millions d’euros, sera réalisé sans toucher au caractère esthétique unique du bâtiment. Lancés en novembre 2022, les travaux dureront deux ans. Ils concerneront à la fois la rénovation et la mise aux normes du bâtiment, l’amélioration de sa performance énergétique, l’installation de nouveaux outils numériques et le réagencement des locaux pour plus de fonctionnalité et d’accessibilité.

Le mot de l'élu

Medhy Zeghouf – Adjoint au Maire chargé de l’Éducation

La Ville a décidé de rénover ou réhabiliter 12 écoles sur 54 au cours de la mandature actuelle. Ce plan ambitieux concerne notamment l’établissement Jacques Cartier, école emblématique de notre ville qui a reçu le label « Architecture contemporaine remarquable ». Cette école agréable, avec beaucoup d’espace et de luminosité, souffre de vieillissement. Construite il y a cinquante ans, elle est devenue une vraie passoire thermique. Dans un contexte de réchauffement climatique, de raréfaction des ressources et d’augmentation du coût de l’énergie, sa réhabilitation s’imposait à la fois pour diminuer son impact énergétique et accroître le confort des usagers. Nous en profitons pour procéder à sa remise aux normes électrique et numérique ainsi qu’en matière d’accessibilité. Ainsi, dans une des cours, le béton sera remplacé par du gazon afin de créer des îlots de fraîcheur et faciliter l’infiltration des eaux de pluie. Ce projet d’envergure sera conduit sans dénaturer l’architecture de l’école et sans la fermer, ce qui explique sa durée de deux ans.

Le projet en 5 points

Amélioration de la performance énergétique : isolation par l’extérieur, rénovation des réseaux de chauffage, création d’une ventilation double flux
Mise aux normes : électricité, eau, accessibilité
Rénovation et amélioration de l’ensemble de l’école : peinture, signalétique, installations numériques
Réagencements et création de locaux complémentaires
Végétalisation d'une cour

Le mot de l'architecte

La rénovation de l’école Jacques Cartier représente un challenge architectural car elle a reçu le label « Architecture contemporaine remarquable ». Avant d’intervenir, nous avons dû obtenir l’autorisation de la Direction régionale des affaires culturelles et de l’architecte des Bâtiments de France. Notre projet avait à tenir compte des caractéristiques actuelles de l’école. Les volumes des halls sont très importants et chaque classe est située sous une pyramide, ce qui présente l’avantage d’une grande luminosité mais aussi le désavantage d’une mauvaise isolation thermique. L’isolation par l’extérieur s’imposait pour respecter cette conception esthétique. Les menuiseries en bois seront remplacées par des menuiseries en bois avec triple vitrage. Des verrières à quatre pans ont été prévues à la place des coupoles. Des ventilations double flux autonomes seront installées dans chaque classe pour assurer une ventilation correcte et un taux de CO2 acceptable.

Cabinet Claude Macker

Une école pour l'avenir

+ écologique

La rénovation énergétique est au coeur de ce projet de réhabilitation. Le bâtiment sera isolé de l’extérieur avec du bois biosourcé pour les parties vitrées. Un triple vitrage offrant une très bonne performance énergétique remplacera le vitrage actuel. Cette technique est particulièrement adaptée aux grandes surfaces vitrées qui caractérisent l’architecture de Jacques Cartier. Cette isolation performante s’accompagne d’une ventilation double flux autonome dans chaque salle. Elle limitera la formation d’humidité tout en étant source d’économie d’énergie car l’air chaud sera réutilisé dans le réseau de chauffage. Ce dernier sera entièrement remis aux normes. Une cour aujourd’hui bétonnée sera transformée en espace engazonné, apportant plus de fraîcheur l’été et où les eaux de pluie pourront s’infiltrer au lieu d’être déversées dans le réseau d’assainissement. Cette transformation est soutenue financièrement par l’Agence de l’Eau Seine Normandie dont une des missions consiste à lutter contre l’imperméabilisation des sols. Un préau sera créé dans l’une des cours et équipé de gouttières et d’un récupérateur d’eau utilisable pour l’arrosage.

+ fonctionnelle

L’agencement des espaces a été repensé pour davantage de fonctionnalité. Auparavant situé à l’étage, le restaurant sera déplacé au rez-de-chaussée et deviendra un self-service, plus accessible et plus pratique : les flux d’enfants seront mieux régulés et les nuisances sonores amoindries. Les équipes périscolaires, jusqu’à maintenant éparpillées dans l’école, seront réunies sur toute la surface du premier étage. Des écrans interactifs seront installés dans les classes. Un local poubelle sera aménagé. Les enseignants disposeront de nouveaux espaces de rangement et de réserves. La ventilation double flux dans les classes permettra de renouveler l’air sans avoir à ouvrir les fenêtres. Une clôture rehaussée préservera l’école d’éventuelles intrusions.

+ agréable

Dans cette école déjà très lumineuse grâce à ses grandes surfaces vitrées, les murs et les portes seront repeints de couleurs pastel. Les sols seront refaits. Une cour engazonnée offrira un espace de fraîcheur en été et les enseignants pourront y faire classe dans un espace aménagé avec des bancs. Placé à l’entrée de l’école, un auvent permettra aux parents de s’abriter en cas d’intempéries.

+ inclusive

L’accessibilité du bâtiment aux personnes à mobilité réduite sera désormais la norme. Un ascenseur permettra notamment aux élèves et autres personnes en situation de handicap moteur de passer plus facilement d’un étage à l’autre. Par ailleurs, les portes seront peintes dans des coloris spécifiques pour faciliter l’orientation des élèves.

Le mot du directeur

Valentin Salles – Directeur de l’école élémentaire Jacques Cartier

Cette réhabilitation redonne un nouveau souffle à notre école devenue vieillissante et répond aux attentes des enseignants et de l’équipe d’animation, recueillies par les services municipaux. Nous nous réjouissons de bénéficier d’un cadre de vie plus agréable pour travailler. Notamment, grâce à l’isolation des bâtiments, nous n’aurons plus trop chaud en été et trop froid en hiver, les classes seront équipées d’écrans interactifs, nous pourrons utiliser la cour engazonnée pour faire la classe dehors, nous aurons des vrais espaces de rangement et de stockage.

Des conditions d'accueil de qualité pendant les travaux

Grâce aux espaces généreux de ce bâtiment, il ne sera pas nécessaire de fermer l’école. Les travaux se dérouleront par phases, zone après zone. Aussi, les enfants et leurs enseignants seront amenés à se déplacer selon les modalités prévues entre l’équipe enseignante et les services municipaux. L’accueil périscolaire est également préservé avec des études dirigées en classe et des activités ludiques dans les halls. Le portail principal servira d’accès aux véhicules de chantier. Le stockage du matériel sera situé dans une cour non accessible aux enfants.

Catégorie : Éducation

La Bibliothèque américaine à Paris en intervention au collège des Pyramides

Jeudi 13 octobre, la Bibliothèque américaine à Paris a posé ses livres à Évry-Courcouronnes, précisément au collège des Pyramides. Les équipes ont animé trois ateliers réalisés en anglais : deux ateliers d’écriture et un atelier « échange avec un expert » avec le chercheur Juan Pablo Arellano.

Cette action culturelle hors les murs de la bibliothèque américaine est conduite en partenariat avec l’ambassade des Etats-Unis en France. Baptisé “On The Road”, ce projet de bibliothèque itinérante fait référence au célèbre roman de Jack Kerouac “Sur la route”.

La directrice de la Bibliothèque américaine, Audrey Chapuis, explique que “l’un des objectifs du projet est d’aller à la rencontre de nouveaux publics et, au-delà, de créer du lien avec les participants de tous âges”.

La tournée “On The Road” a démarré l’été dernier. Seule une dizaine de villes des Hauts-de-France et de l’Île-de-France ont pu en bénéficier.

Catégorie : Éducation

L’école élémentaire Jules Verne, construite en 1974, sera réhabilitée dans les prochains mois afin de répondre aux besoins actuels des élèves et des professionnels de l’éducation et de l’animation. Les travaux sont d’ores et déjà lancés pour une durée d’un an. Outre la rénovation et la mise aux normes globale du bâtiment, ce projet d’envergure, d’un montant de 2,3 millions d’euros, doit permettre de répondre aux enjeux de demain : l’amélioration de la performance énergétique, l’installation de nouveaux outils numériques et le réagencement des locaux pour plus de fonctionnalité et d’accessibilité.

Le mot de l'élue

Mélinda Bayol – Adjointe au maire chargée des Affaires scolaires

Les difficultés liées au bâtiment scolaire existent depuis longtemps : problèmes thermiques, infiltrations par les terrasses ou par les plafonds du premier étage.
Des habitations sont en effet existantes au-dessus de l’école.
Ces problèmes seront en partie traités par les travaux engagés par la Ville mais aussi par la réhabilitation de la copropriété qui occupe les étages supérieurs du bâtiment.
Lors d’une réunion d’information en juin dernier, nous avons pu discuter du projet avec les parents d’élèves qui avaient besoin d’être rassurés sur les conditions d’accueil de leurs enfants durant le chantier.
Tout a été mis en oeuvre pour que le confort des écoliers soit préservé (chauffage, climatisation, isolation phonique et wifi dans les bâtiments modulaires, organisation des circulations des engins de chantier).

Le projet en 5 points

Amélioration de la performance énergétique : isolation par l’extérieur, chauffage, électricité, eau, ventilation
Mise aux normes : électricité, accessibilité
Rénovation et amélioration de l’ensemble de l’école : peinture, signalétique, installations numériques
Réagencements et création de locaux complémentaires
Végétalisation de la cour d’école

Le mot de l'architecte

À l’extérieur, l’école, située dans un grand ensemble de logements, sera mise en évidence grâce à des jeux de couleurs jaunes et bleues sur les façades. Les cours ont été pensées comme des îlots de fraicheur, dans une logique de lutte contre le réchauffement climatique. À l’intérieur, il a fallu rationaliser les espaces en prenant en compte les différentes contraintes structurelles et d’ensoleillement. L’espace polyvalent a été agrandi et offrira, grâce de nouveaux aménagements et mobiliers, des possibilités d’activités supplémentaires. La rénovation permettra de créer un bâtiment aux performances thermique, sanitaire et acoustique très ambitieuses participant au maintien de la température des locaux et à la purification de l’air intérieur.

Studio Hybride

Voici ce à quoi devrait ressembler la façade de l'école, située aux deux premiers niveaux d'une résidence d'habitation.

Les couleurs de la façade s'inspireront des croquis de l'un des architectes du quartier des Pyramides, Michel Macary.

Une école pour l'avenir

+ écologique

Le bâtiment va faire l’objet d’une rénovation énergétique complète : isolation des murs par l’extérieur pour ne pas réduire les espaces intérieurs, remplacement de toutes les fenêtres et portes extérieures, rénovation des systèmes d’électricité, de plomberie, de chauffage et de ventilation. La cour de récréation sera végétalisée et des matériaux renouvelables bio-sourcés pour le sol, la peinture et les isolants, seront privilégiés. Des doubles poubelles seront installées dans l’ensemble des pièces pour favoriser le tri des déchets.
Objectifs : réduire de façon drastique les consommations d’énergie, valoriser le patrimoine de la commune, améliorer le confort des usagers et favoriser les éco-gestes dès le plus jeune âge.

+ fonctionnelle

Les espaces seront repensés, créés et parfois agrandis pour faciliter la circulation et gagner en fonctionnalité : modification de l’emplacement des sanitaires désormais aussi accessibles par l’extérieur, création d’un auvent pour le périscolaire dans la cour et d’un bureau pour la directrice, agrandissement de la salle périscolaire, création d’une salle de classe supplémentaire, nouvelle signalétique, ajouts de rangements dans le hall.
Des écrans numériques intéractifs sont aussi prévus dans chaque classe.
Dans la cour, des potagers hors sol et en pleine terre et des zones de temps calme seront installés à la demande de l’équipe enseignante.

+ agréable

À terme, les enfants bénéficieront d’espaces de vie plus agréables. Outre le gain de luminosité dans le hall et l’apport de couleurs vives et contrastées en intérieur comme en extérieur, des dispositifs acoustiques dans les espaces de circulation et le préau seront mis en place afin de réduire les nuisances sonores.

+ inclusive

Une mise aux normes complète du bâtiment est prévue afin de permettre d’accueillir des enfants et des professionnels à mobilité réduite sur tout le rez-de-chaussée.

Le mot de la directrice

Vanessa Moureton – Directrice de l’école Jules Verne

Nous travaillons depuis plus d’un an avec la Ville et la référente périscolaire sur ce projet.
Nous avons démandé des aménagements comme l’agrandissement de la salle périscolaire, un local vélo, un potager et l’accessbilité aux personnes à mobilité réduite. Cette rénovation va être une très bonne chose pour nous comme pour les élèves !

Des conditions d'accueil de qualité pendant les travaux

Les travaux se feront en site occupé. Les enfants et leurs enseignants occuperont, selon les périodes des travaux, le 1er étage de l’école ou des classes modulaires installées sur deux niveaux dans la cour de récréation.

À la rentrée, les bâtiments modulaires accueilleront les enfants des classes du rez-de-chaussée, le bureau de la directrice et la salle des maîtres. À partir de janvier, ils accueilleront les enfants des classes du 1er étage.

L’accueil périscolaire est maintenu et aura lieu, de septembre à décembre, dans une salle spécifique des bâtiments modulaires.

Des classes modulaires sur-équipées

Les bâtiments modulaires disposeront de sanitaires adaptés et de points d’eau. Ils seront dotés d’un système de chauffage et de climatisation ainsi que du Wifi et de tout le matériel informatique nécessaire.

Accès aux classes et au chantier

Durant la totalité de la durée du chantier, les enfants entreront par le nord de la cour de récréation. Ils pourront accéder aux bâtiments modulaires et à l’étage de l’école par l’escalier à proximité de la classe 10.

Le portail principal servira d’accès aux véhicules de chantier uniquement. La zone de chantier servant au stockage des matériaux sera située sur une partie de la cour.

Catégorie : Éducation

Pour qui ?

Tous ceux qui bénéficient ou souhaitent bénéficier de prestations municipales payantes au cours de l’année scolaire 2022/2023, comme la restauration scolaire, les accueils périscolaires et de loisirs, les stages et les mercredis sportifs, les séjours, les classes de découverte, les cours de l’école des arts et les activités des maisons de quartier-centres sociaux.

Quand ?

Entre le 16 août et le 14 octobre 2022.

Pourquoi ?

Pour profiter de tarifs calculés en fonction de vos ressources. Sans calcul du quotient familial, le tarif le plus haut s’applique automatiquement.

Comment ?

En quelques clics et en 5 minutes sur votre espace personnel de la plateforme numérique « Portail Famille ».

Munissez-vous des pièces justifi catives suivantes :

• Avis d’imposition 2022 sur les revenus 2021 ou avis de situation déclarative (pour chaque représentant du foyer fi scal)

• Attestation de paiement de la CAF datant de moins de 3 mois pour les bénéficiaires de la CAF

Près de 70% des familles ont déjà créé leur espace personnel « Portail Famille ». Si ce n’est pas votre cas, rendez-vous sur le « Portail Famille », cliquez sur « Créer un compte » et suivez les indications. Si vous souhaitez vous faire accompagner, des conseillers numériques sont présents à l’Hôtel de Ville et peuvent vous aiguiller.

Plus d’infos :

Guichet famille
Hôtel de Ville
Place des Droits de l’Homme et du Citoyen
Lundi de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30
Mardi de 13h à 16h30
Mercredi de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30
Jeudi de 9h à 12h et de 13h30 à 18h30
Vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30
Tél. : 01 60 91 07 00

Catégorie : Éducation

Des écoliers lauréats du concours « Nous autres »

La classe de CM1 de l’école Aimé Césaire est l’une des lauréates du concours Nous autres, soutenu par le ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports.

Ce concours propose aux écoliers de créer une production artistique qui défend l’égalité entre tous les êtres humains. Les élèves Évry-Courcouronnais ont présenté une vidéo réalisée avec des origamis dans laquelle un personnage est mis en scène et se fait rejeter par plusieurs groupes de personnes. Ils ont reçu leur prix, le 10 mai, au musée du quai Branly Jacques Chirac, à Paris.

 

Catégorie : Éducation

La Semaine de la Ville apprenante se déroulera du 14 au 21 mai 2022. Ce rendez-vous sera l’occasion de découvrir mille et une façons d’accéder aux savoirs tout au long de sa vie.

« Ville capitale » du département de l’Essonne, Évry-Courcouronnes est également une Ville apprenante. Un signe distinctif obtenu en juillet 2019 lorsqu’elle fut admise par l’Unesco, antenne des Nations unies pour la promotion de l’éducation, des sciences e de la culture, à rejoindre un réseau de Villes engagées pour renforcer, sur leur territoire, les opportunités d’apprendre à tous les âges. 234 villes à travers le monde font actuellement partie de ce réseau. Évry-Courcouronnes est l’une des quatre villes françaises au côtés de Clermont-Ferrand, de Mantes-La-Jolie et de Montpellier.

Bien qu’elle ne soit pas un label, cette distinction oblige ces villes à soutenir et à multiplier les occasions d’apprendre en dehors des circuits scolaires ou de ceux de la formation professionnelle.

« Cela nécessite de mobiliser tous les acteurs institutionnels et associatifs ainsi que les partenaires économiques. Il s’agit d’ouvrir le champ des possibles pour permettre à tous et à toutes d’accéder à des savoirs et de donner la possibilité aux habitantes et aux habitants de se cultiver quel que soit l’âge, la profession ou la catégorie socio-professionnelle », explique Pascal Chatagnon, adjoint au Maire chargé de la Ville apprenante Unesco.

Programme de la Semaine de la Ville apprenante

Samedi 14 mai à 17 heures : Remise du prix de la réciprocité par le mouvement français des Réseaux d’Echanges Réciproques de Savoirs

Ce prix existe pour que les effets positifs de la réciprocité positive soient mieux connus et que soient reconnus ses multiples chemins à l’œuvre dans le monde, et parce que Les Réseaux d’Echanges Réciproques de Savoirs sont convaincus que cette réciprocité contribue à améliorer la société vers plus de solidarité et vers un juste et véritable partage des savoirs.

Cette année, le prix sera remis à Edith PLANCHE, pour son travail d’éducation à l’environnement par l’approche sensible.

(RERS / université d’Evry – bâtiment Maupertuis, 3 rue du Père Jarlan)

Lundi 16 mai à 12 heures : Inauguration du restaurant Des Signes & des Mains

Ce restaurant d’application, en partenariat avec la Faculté des Métiers, forme trois apprentis sourds aux métiers de la restauration. C’est aussi un espace pour sourds et entendants où apprendre la langue des signes tous les mercredis après-midi, une AMAP et une boutique bio pour faire découvrir la richesse et la diversité des produits de notre territoire essonnien.

(APESE Haïti / centre commercial de l’Agora, place des Terrasses, 1er étage du théâtre de l’Agora)

Du mardi 17 au jeudi 19 mai : Roméo & Juliette (ou la douloureuse histoire de Juliette et de son Roméo)


Anne-Laure Liégeois met en scène Roméo et Juliette de Shakespeare dans un spectacle-feuilleton créé au Maroc. En trois épisodes, trois langues et trois lieux, on assiste à la tragédie fulgurante des amants de Vérone sur fond de conflit de classes : quatre jours de canicule suffisent pour qu’ils s’aiment, se marient et meurent. Dans cette version pour seize comédiens, les langues se parlent, se répondent et même s’enchâssent comme des baisers : l’arabe est la langue du Prince et de Paris, Roméo parle français et Juliette le darija. Les répliques s’enchaînent avec musicalité et rythme. « On n’est pas d’une nation, dit Cioran, on est d’une langue ».

(Théâtre de l’Agora – Scène Nationale de l’Essonne / mardi 17 mai à 20 heures au square Jean-Paul II // mercredi 18 mai à 20 heures au parc des Coquibus // jeudi 19 mai à 19 heures au square de la Résistance)

Jeudi 19 mai de 8 heures 30 à 18 heures 30 : colloque EVRYBIO

 Des jeux, des ateliers, des présentations ludiques et pédagogiques pour en apprendre davantage sur les découvertes de l’actualité scientifique, du cancer du sein au coronavirus, en passant par la conquête spatiale, les bactéries, la photosynthèse et même… Céline Dion !

(étudiants L3 Sciences de la vie de l’université d’Evry / bât IBGBI 23 boulevard de France et sur YouTube)

Vendredi 20 mai : installation du comité des Ambassadeurs de la Ville Apprenante et réunion du réseau français des villes apprenantes de l’UNESCO

Les Ambassadeurs de la Ville Apprenante ont pour mission de mettre en œuvre la stratégie destinée à décliner concrètement le projet de ville apprenante. À la fois espace de concertation, de formation, de collaboration et de construction, ce comité permet de mettre en place des actions concrètes pour la Ville Apprenante, de se former à de nouvelles manière de faire ensemble et encore bien d’autres activités à définir collectivement. La première réunion de ce comité s’accompagnera d’une rencontre avec les représentants des autres villes apprenantes françaises.

 

Vendredi 20 mai de 18 heures 30 à 21 heures 30
S
amedi 21 mai  de 15 heures à 18 heures
Grand Bazar des Savoirs


C’est un véritable Wikipedia vivant, une foire de micro-conférences d’expert.e.s amateur.rice.s d’Evry-Courcouronnes qui vous parlent du sujet qui les passionnent pendant cinq minutes montre en main. Ils et elles ont entre 8 et 80 ans. Vous avez le choix entre les toupies Beyblade, le yoga, les rapaces, les relations franco-mexicaines, les insultes sexistes et plus de soixante-dix sujets en tous genres encore. Assis en face de vous, préparés par Didier Ruiz — le metteur en scène qui sait si bien théâtraliser l’authentique sans jamais le dénaturer — ces expert.e.s vous communiquent plus encore que leur savoir : la passion de la découverte et la joie de la transmission.

(Théâtre de l’Agora – Scène Nationale de l’Essonne / place de l’Agora)

Catégorie : Éducation

Du 3 janvier au 1er avril 2022, vous pouvez inscrire vos enfants nés en 2019.
pour ce faire, il vous suffit de remplir la Fiche d’inscription scolaire et de prendre rendez-vous directement dans l’encart ci-dessous ou en vous rendant sur cette page.
Les rendez-vous se tiennent à l’Hôtel de Ville, Place des Droits de l’Homme et du Citoyen, du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 16h30 et le mardi de 13h à 16h30.
Nocturne tous les jeudis jusqu’à 18h30.

 

Pièces à fournir :
Le Formulaire d’inscription scolaire complété (disponible en ligne ou auprès du guichet famille),
La copie intégrale de l’acte de naissance ou livret de famille ou pièce d’identité de l’enfant,
La pièce d’identité du représentant légal,
Un document attestant que l’enfant est à jour des vaccins obligatoires pour son âge (exemple : certificat du médecin ou carnet de santé),
Un justificatif de domicile de moins de 3 mois (exemple : quittance de loyer, taxe foncière, attestation d’assurance, facture électricité/eau/internet). En cas de séparation, fournir l’extrait justifiant l’autorité parentale et indiquant la domiciliation de l’enfant

Complément de dossier pour les personnes hébergées :
Copie de la pièce d’identité de l’hébergeant
Attestation sur l’honneur de l’hébergeant
Justificatif de domicile de moins de 3 mois de l’hébergeant

 

Scolarisation des enfants de moins de 3 ans

La scolarisation des enfants de moins de 3 ans correspond à un dispositif de l’Éducation Nationale aux modalités d’intégration souples. Ce dispositif a pour objectif d’accueillir chaque enfant selon ses propres besoins dans le cadre d’un projet d’accueil individualisé.
L’inscription n’est pas systématique et se fait selon
des critères spécifiques. Un recensement est effectué pour les enfants nés entre le 1er janvier et le 31 mars 2020.
Le formulaire à compléter est téléchargeable ici ou disponible à l’Hôtel de Ville.

Pour plus d’informations, contactez le Guichet Famille au 01 60 91 07 00

Formulaires à télécharger :
Fiche d’inscription scolaire
Demande de scolarisation pour les enfants de moins de 3 ans