Gestion de crise / accueil des élèves et enfants de parents prioritaires

À compter du mardi 6 avril, l’enseignement en présentiel à destination des élèves des écoles maternelles et élémentaires ainsi que l’accueil des moins de trois ans an crèches municipales sera soumis aux mesures annoncées par le Président de la République le 31 mars 2021 dans le cadre de la gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19. Ainsi, seuls les enfants de parents « prioritaires » en fonction de leurs professions seront accueillis dans différents sites pour suivre les enseignements en présentiel sur décision de l’Education nationale. Il revient donc aux parents d’entrer en contact avec l’école de leurs enfants.

POUR LES 0-3 ANS

La gestion des demandes des personnels prioritaires en crèches municipales est assurée par la Ville et formulée exclusivement par mail via l’adresse mail : accueilenfants.covid19@evrycourcouronnes.fr

Merci d’indiquer la raison pour laquelle vous relevez des publics prioritaires listés ci-dessous.

Les autres établissements d’accueil de jeunes enfants demeurent fermés.

POUR LES SCOLAIRES

De la petite section au CM2. Parents prioritaires, vous avez dû être contactés par les personnels enseignants ou de direction de l’établissement scolaire. Si ce n’est pas le cas, nous vous invitons à appeler à l’Hôtel de ville à compter de mardi 6 avril à 9h.

Lieux d’accueil des enfants de personnels soignants 

Pôle d’accueil scolaire de 7h30 à 18h45 : Bois de Mon Cœur secteur Courcouronnes. Mousseau et Aimé Césaire secteur Evry.

Petite enfance de 8h à 17h30 : Demandes uniquement par mail, les parents seront rappelés  par le service Petite Enfance.

Pôle scolaire école privée : Sainte Mathilde.

Modalités d’accueil des pôles scolaires

Les familles prioritaires ont déjà été contactées par les établissements scolaires. Si ce n’est pas le cas, les familles devront se signaler auprès des directions d’école ou se présenter mardi matin munies d’une attestation sur l’honneur de l’absence de toute solution de garde et d’un justificatif attestant de l’appartenance à une catégorie prioritaire (carte professionnelle, attestation de l’employeur…). Ils devront également attester que leur enfant n’est pas symptomatique.

Qui sont les professionnels « prioritaires »?

= Professionnels indispensables à la gestion de l’épidémie pour lesquels une solution d’accueil doit être proposée

Tous les personnels des établissements de santé = biologistes, chirurgiens-dentistes, infirmiers diplômés d’Etat, médecins, masseurs kinésithérapeutes, pharmaciens, sages-femmes ;

Tous les professionnels et bénévoles de la filière de dépistage (professionnels en charge du contact-tracing, centres de dépistage, laboratoires d’analyse, etc.) et de vaccination (personnels soignants et administratifs des centres de vaccination, pompiers), ainsi que les préparateurs en pharmacie ainsi que les ambulanciers;

Agents des services de l’État chargés de la gestion de la crise au sein des préfectures, des agences régionales de santé et des administrations centrales, ainsi que ceux de l’assurance maladie chargés de la gestion de crise ;

Tous les personnels des établissements et services sociaux et médico-sociaux suivants : EHPAD et EHPA (personnes âgées) ; établissements pour personnes handicapées ; services d’aide à domicile (personnes âgées, personnes handicapées et familles vulnérables) ; Services infirmiers d’aide à domicile ; lits d’accueil médicalisés et lits halte soins santé ; appartements de coordination thérapeutique ; CSAPA et CAARUD ; nouveaux centres d’hébergement pour sans-abris malades du coronavirus ;

Tous les personnels des services de l’aide sociale à l’enfance (ASE) et de la protection maternelle et infantile (PMI) des conseils départementaux ainsi que les établissements associatifs et publics, pouponnières ou maisons d’enfants à caractère social (MECS), les services d’assistance éducative en milieu ouvert (AEMO) et d’interventions à domicile (TISF) et les services de prévention spécialisée ;

Les enseignants et professionnels des établissements scolaires, les professionnels des établissements d’accueil du jeune enfant, les assistantes maternelles ou les professionnels de la garde à domicile, les agents des collectivités locales, en exercice pour assurer le service minimum d’accueil.

Les forces de sécurité intérieure (police nationale, gendarmerie, surveillant de la pénitentiaire)