Participation citoyenne – les résultats

La Ville d’Évry-Courcouronnes a adopté lors du Conseil Municipal du 28 septembre 2020 une délibération cadre affirmant sa volonté d’associer les citoyens à enrichir l’action publique et de favoriser l’émergence de nouveaux projets dans la gestion et l’évolution de la Commune. Dans cette perspective, la municipalité a donc souhaité recueillir la vision des habitants, acteurs associatifs et membres d’instances de démocratie participative. Plusieurs questionnaires ont ainsi été diffusés en ce sens sur internet et dans l’espace public entre février et avril 2021. Des ateliers de coconstruction et d’échanges ont ensuite été mis en place les 3, 5 et 10 mai 2021 afin d’approfondir les grands enjeux issus de l’enquête habitants. Compte-tenu du contexte sanitaire, ces ateliers ont été animés en visio-conférence.

Les thématiques abordées étaient les suivantes :

  • Comment mieux informer et associer les habitants aux projets de la Ville ?
  • Comment favoriser et faciliter la participation large des habitants ?
  • Comment soutenir davantage et efficacement les initiatives et projets des habitants ?

Ces 3 ateliers ont également permis d’approfondir avec les participants :

  • Les grands principes de la future Charte de la participation citoyenne
  • Le renouvellement des conseils de quartier, et plus globalement des instances participatives existantes sur la commune (conseils des sages, des jeunes, des écoles etc.)
  • Le format et fonctionnement de la future Assemblée citoyenne.

Une centaine de participants provenant de différents quartiers de la Ville ont ainsi exprimé leurs points de vue lors de ces temps d’échanges. Pour ce faire, ils ont été accompagnés par des animateurs par petits sous-groupes.

Les résultats de ces échanges sont consultables dans ce document.

Comment mieux informer et associer les habitants aux projets de la Ville ?

L’information et l’association des habitants à chaque étape clés d’un projet soumis à la concertation sont jugés comme étant des préalables essentiels à la mobilisation des citoyens. Pour que celles-ci soient efficaces, il convient :

  • D’anticiper cette communication le plus en amont possible
    De varier les formats et canaux de diffusion, en privilégiant l’affichage dans l’espace public, le contact direct et les relais proches de la population mais aussi les nouveaux outils de communication (réseaux sociaux, site internet, …)
    De bien adapter les messages et la teneur des informations diffusées en fonction du public visé (notamment les plus « éloignés » mais aussi en fonction de l’objectif définit derrière cette communication (informer, expliquer, faire connaitre, rendre-compte … impliquent des approches différentes)

Plus globalement la mise en place d’outils ou de lieux permettant de mieux centraliser et rendre visible ces informations ont été largement plébiscités par les participants. Des espaces collaboratifs permettant de mettre en avant les dates et descriptifs des différentes démarches participatives organisées par la Ville, ses instances de participation, des associations ou par des groupes d’habitants pourraient être déployés. Toutefois, pour que cela fonctionne bien, il est important que cet outil soit coordonné par des personnes référentes qui sauront coordonner la centralisation de ces informations, faciliter leur diffusion et mettre à jour les éléments ainsi recueillis.

Au-delà de la transmission attendue de ces informations, le souci de transparence des éléments mis à disposition par la municipalité dans des délais rapides a été rappelé comme devant être garanti afin de faciliter l’appropriation des actualités et décisions prises à l’échelle de la Ville accessibles à tous. Dans cette même logique, le cadre de participation des habitants aux différentes démarches participatives se devra d’être le plus clair et plus précis possible pour que chacun puisse s’exprimer en toute connaissance de cause dans le cadre qui lui sera proposé. A ce titre, la mise en place future de l’Assemblée citoyenne devra être faite en précisant explicitement et le plus largement possible son fonctionnement, sa vocation, etc.

Comment favoriser et faciliter la participation large des habitants ?

Quelle que soit la démarche participative envisagée (ponctuelle ou pérenne dans le cadre des instances de participation), la diversité des profils doit être recherchée selon les participants à l’atelier. Si le recours au tirage au sort dans certaines démarches peut être facilitante pour mobiliser des publics qui s’expriment peu habituellement, il est nécessaire de fixer quelques quotas en amont afin de s’assurer de la diversité des citoyens contactés. Au-delà, il convient de déployer une information claire, précise et régulière des démarches en cours afin que chacun puisse se tenir informé, comprendre ce qui est attendu de la part de chaque acteur, et s’investir dans la démarche si celle-ci lui parait intéressante et utile. Pour accroitre la participation large de tous les publics, les formats de mobilisation et d’expression doivent également être pensés pour être des lieux d’échanges agréables, où les citoyens auront envie de se retrouver, et ce de manière souple, c’est-à-dire aussi bien sur des formats courts (quelques heures) que des formats plus longs (sur quelques semaines), et ce, sur des jours et à des horaires variables. Le fonctionnement par « micros-projets » avec un aboutissement rapide est notamment plébiscité pour maximiser la mobilisation de publics moins habitués à s’investir sur le long terme. Enfin, les méthodes de communication comme d’animation doivent être pensées selon les participants pour s’adresser à tout type de public en veillant à être précis dans les explications, en utilisant un langage facile à lire et à comprendre, sans utiliser trop de jargon technique.

Comment soutenir davantage et efficacement les initiatives et projets des habitants ?

Enfin, les participants ont émis plusieurs pistes de recommandations visant à favoriser les initiatives des habitants. Tout d’abord, il est essentiel selon eux que la Ville puisse mettre à disposition des outils permettant de centraliser à la fois les demandes d’aides et de soutien mais aussi les propositions d’accompagnement. Ainsi, un espace physique ou virtuel pourrait être envisagé pour favoriser le partage et la diffusion d’informations autour de ces initiatives, la mutualisation des savoirs, des compétences, de services, de matériel etc. où chacun pourrait être acteur d’un projet, en en proposant un ou en venant soutenir un projet émis par une autre personne. En complément, la Ville est invitée à poursuivre les différents soutiens financiers existants en la matière pour faire aboutir ces initiatives de tailles variées : le budget participatif et les appels à projets pour des projets d’envergure, des dispositifs de soutien plus rapides et plus petits pour des projets plus minimalistes.

La question du choix des projets à soutenir s’est également posée : si les Conseils de quartiers peuvent s’avérer légitimes pour faire remonter des besoins et les prioriser à leur échelle, le positionnement des habitants reste toujours le bienvenu et est à encourager davantage.

Enfin, la valorisation des initiatives est importante à déployer afin de mieux faire connaitre et rendre concrètes les différentes dynamiques présentes sur la commune et donner envie aux habitants, associations, collectifs, instances de participation … d’initier leurs propres projets.

La future Assemblée citoyenne pourrait contribuer par ailleurs à prendre du recul sur ce type de démarche en proposant des expérimentations à mener ou en se mobilisant sur l’évaluation de ces dernières.

Le pôle de la Participation Citoyenne se tient à disposition des habitants pour toute information complémentaire par mail participationcitoyenne@evrycourcouronnes.fr ou par téléphone au 01 60 91 61 59.